Garage de la Rochette Accueil INFO hebdo de la semaine du 24/01/2022

INFO hebdo de la semaine du 24/01/2022

La fin du Diesel avec les zfe

Les zones a faible émission font leur début dans les métropoles tel que :

  • la Métropole de Lyon ;
  • Grenoble-Alpes-Métropole ;
  • la Ville de Paris ;
  • la Métropole du Grand Paris ;
  • Métropole d’Aix-Marseille-Provence ;
  • Métropole Nice-Côte d’Azur ;
  • Métropole Toulon-Provence-Méditerranée ;
  • Toulouse métropole ;
  • Montpellier-Méditerranée Métropole ;
  • Eurométropole de Strasbourg ;
  • Métropole Rouen-Normandie.

L’objectif des ses zones est de réduire les émissions émis par les véhicules trop polluant et ainsi la fin des diesel en 2026 pour Lyon par exemple.

La flambée des prix des carburants

Les prix des carburants vont de records en records depuis le début de l’année et, pour la première fois, le gazole a dépassé les 1,60 euros le litre, poussés par un prix du pétrole en hausse. Et la situation ne devrait pas s’améliorer. La flambée des prix des carburants risque de se poursuivre, tant les tensions sur les marchés de l’énergie restent vives.

La reprise économique mondiale fait grimper les prix des carburants. Le litre de gazole a augmenté de 12% depuis le début de l’année et le sans plomb 95 de 16%.

Le prix de ces derniers flirtent avec les records d’octobre 2018, naissance du mouvement des gilets jaunes.

L’augmentation de ce prix s’explique par le fait que le baril de pétrole est assez élevé (88 dollars) mais surtout du fait que les taxes de l’état sur le carburant ont augmentés de 20% ces 10 dernières années, sachant que 2 tiers du prix du carburant est constitué des taxes de l’état. Dernière raison, nous payons le pétrole en dollars, il a lui aussi augmenté de 15 centimes depuis 2014 ce qui a un impact sur le prix final des carburants.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

INFO de la semaine du 17 / 01 / 2022INFO de la semaine du 17 / 01 / 2022

Leasing automobiles :

Le leasing, une pratique bien connu des professionnels. Mais qui répond aux besoins des particuliers, soit en LLD ( location longue durée ) soit en LOA ( location avec option d’achat )

Les français hésitent de plus en plus à acheter un véhicule neuf, avec les nouvelles restrictions, la complexité des moteurs proposés toujours plus varié et l’incertitude de la revente de ce dernier sur le marché de l’occasion. Le leasing pourrait donc s’imposer comme la solution la plus adapté sur un marché automobile en pleine mutation.

Qu’il s’agisse de LLD ou de LOA, dans les deux cas, un contrat de location de voiture est signé entre loueur spécialisé et un particulier ( ou professionnel ). L’usager de ce véhicule se voit alors payer un loyer de manière mensuel. Ce contrat peut inclure tous les frais ( entretien, assistance et même assurance ). Le leasing permet de maîtriser son budget grâce à un cout mensuel comprenant bien souvent presque toutes les dépense relatifs à son véhicule comme pour la téléphonie et internet.

Quelle différence entre la LLD (location longue durée) et la LOA (location avec option d’achat) :

  • Souscrire à une LLD, signifie qu’on n’est jamais propriétaire du véhicule. A échéance, on peut renouveler son contrat en choisissant une nouvelle voiture. L’entretien et les réparations du véhicule en cas de panne, ainsi que l’assistance de la voiture, sont proposés en option, ou inclus dans le contrat initial.
  • Opter pour une LOA, signifie qu’on peut racheter la voiture à la fin du contrat de location (au bout de 3-4 ans, en général) à un prix estimé à l’avance. On peut aussi proposer un apport financier au départ avant de s’acquitter du restant dû à la fin du contrat de location.

Les avantages du leasing :

– Le leasing offre une pleine maîtrise de son budget, grâce à un loyer fixe à régler chaque mois, et des coûts mensuels inférieurs à ceux engendrés par un achat en crédit classique

– Le leasing est un atout pour celles et ceux qui aime changer de véhicule. Le contrat arrivé à terme, ils peuvent changer pour un véhicule plus moderne

– L’intéressé peut également opter pour une formule tout compris qui intègre dans son loyer : l’assurance, l’entretien et des services de prestations divers

– L’automobiliste n’a pas à se soucier de la vente de son véhicule à l’issue du contrat, à attendre le moment le plus opportun pour vendre son véhicule et en tirer le meilleur prix

– Le leasing est une alternative de plus en plus appréciée des Français, qui offre la possibilité de faire des économies, mais aussi de changer de voiture régulièrement ou d’acheter le véhicule loué après deux ans de location minimum (dans le cas d’une LOA)

Les inconvénients du leasing :

– En cas d’achat du véhicule (LOA), le leasing présente souvent un coût global plus important que le crédit automobile

– Bien qu’il soit possible de louer un véhicule d’occasion, l’offre reste relativement faible

– Le leasing est un dispositif qui n’est pas toujours intéressant, tout dépend de l’usage du véhicule. En effet, le kilométrage est limité contractuellement, cela limite parfois les trajets, notamment pour les professionnels qui utilisent régulièrement le véhicule loué dans le cadre de leur activité

– Lorsque les frais d’entretien sont à la charge du locataire (s’il n’a pas choisi une formule tout compris) : bien que non-propriétaire du véhicule, il doit prendre à sa charge les visites périodiques selon les préconisations du constructeur, de la même façon que si la voiture lui appartenait

– Les frais de remise en état sont également à la charge du souscripteur en cas de restitution du véhicule (s’il y a eu un accident par exemple et que la voiture a été abimée).

– En cas de vol ou de destruction de la voiture, le locataire doit continuer à payer ses loyers à l’organisme bailleur. Une assurance couvre ce type de risque, mais moyennant un paiement supplémentaire.

Info de la semaine du 13 / 12 / 2021Info de la semaine du 13 / 12 / 2021

LES MALUS POUR 2022

Cette semaine, le gouvernement va dévoiler son projet de loi de finance 2022, dans lequel il est beaucoup question de taxes, dont celles concernant les automobilistes.

Dès le 1er Janvier prochain, un nouveau malus va venir s’additionner à celui de la taxe CO2, ce dernier concerne le poids des véhicules. Le cumul des deux ne pourra dépasser 40 000€.

De plus, le bonus des véhicules électriques va baisser de 1000€ à compter du 1er Juillet 2022.

Modalité de la taxe CO2 :

Chaque année, la taxe CO2 sévit en reculant de 5g par km le montant de la taxe à l’achat d’un véhicule neuf.

Pour représenter cela, un exemple :

PEUGEOT LANDTREK DE 150CH, diesel produit 206g/km de CO2, en 2021 la taxe à l’achat de ce dernier était de 18 905€, en 2022 elle sera de 22 781€

autre exemple :

PEUGEOT 5008 DE 180CH, essence produit 158g/km de CO2, en 2021 la taxe à l’achat de ce dernier était de 1276€, en 2022 elle sera de 1901€

autre exemple :

Une 308 SW (break)DE 130CH, essence produit 129g/km de CO2, en 2021 la taxe à l’achat de dernier était de 0€, en 2022 elle sera de 75€

tableau d’evolution de la taxe entre 2021 et 2022:

CO2 (g/km)Montants 2021
en euros
Montants 2022
en euros
12850
12975
130100
131125
132150
13350170
13475190
135100210
jusqu’à 224g, au delà, 40 000€ en 2022 / tableau complet

Modalité de la taxe au poids :

La taxe rentre en vigueur le 1er janvier 2022, les véhicules concernés sont tous ceux au delà du seuil des 1800kg, mis appart les véhicules électrique et hybride.

Chaque kilo supplémentaire sera taxé de 10€, les deux taxes sont cumulables mais ne pourront pas dépasser 40 000€.

En reprenant l’exemple du Pick-up LANDTREK donné plus haut, puisqu’un des rare véhicule appart les utilitaires, dépassant 1800kg dans la gamme de véhicule proposé chez Peugeot, voici à combien la taxe sur le poids d’un véhicule s’additionnerons à celle du CO2 émit :

PEUGEOT LANDTREK 4×2 / 1840kg / c’est à dire 40kg au dessus du seuil donc 400€ de malus supplémentaire soit un total de 23 141€ de taxe à l’achat de ce véhicule à compter du 1 janvier 2022.

Vignette Crit’Air

A l’achat d’un véhicule, neuf ou d’occasion, il semble important de comprendre ce que sont les vignettes Crit’Air ainsi que leur rôle.

Tous les véhicules doivent avoir une vignette Crit’Air : voiture: Véhicule conçu pour le transport de personnes et comportant, outre le siège du conducteur, 8 places assises au maximum. Le certificat d’immatriculation indique le genre VP., utilitaire: Véhicule utilitaire léger de moins de 3,5 tonnes conçu et construit pour le transport de marchandises. Le certificat d’immatriculation du véhicule indique le genre CTTE., moto, scooter, poids-lourd: Véhicule dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 3,5 tonnes. Il peut être utilisé pour le transport de personnes (catégories M2 et M3) ou de marchandises (catégories N2 ou N3)…

La vignette est obligatoire pour circuler :

  • lors d’un pic de pollution en cas de mise en œuvre de la circulation
  • et dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m): Partie du territoire d’une collectivité dont l’accès est limité pour les véhicules les plus polluants. La ZFE-m a remplacé la zone à circulation restreinte (ZCR)..

La vignette Crit’Air indique le niveau de pollution du véhicule.

Il y a 6 vignettes : plus le numéro de la vignette est élevé, plus le véhicule pollue.

La vignette Crit’Air doit être collée de manière visible sur le véhicule.

INFO hebdo de la semaine du 07/02/2022INFO hebdo de la semaine du 07/02/2022

1 ) Les voitures autonomes, bientôt la sieste au volant ?

2 ) Le contrôle technique fête ses 30ans !

3 ) La DS e-performance, première voiture française de plus de 800 chevaux

1 ) Les voiture autonome, bientôt la sieste au volant ?

Les voitures les plus récentes, notamment les électriques, sont aujourd’hui intégrés de technologie leur permettant d’être “autonome”, c’est à dire qu’elles sont capables de conduire d’un point A à un point B et ceci sans l’aide du conducteur, qui devra juste poser les mains sur le volant toutes les 40 secondes sinon le véhicule s’arrêtera.

Un des gros problèmes juridiques qui se posera à l’avenir, c’est la question de la charge probatoire, qui va devoir prouver, souligne l’avocat Thomas Malengreau. 

Il y a effectivement une sorte de boîte noire, une série de données qui sont récoltées par le système de conduite automatisée.

Pour la petite personne physique, qui se trouve face à une technologie très opaque, très complexe à appréhender, cela peut être très difficile à prouver une faute, cela peut être très difficile de prouver l’existence d’une faute, ou de prouver que c’est le système qui a été défaillant.

En cas d’accident, il y aura donc analyse de la boîte noire, et des images des caméras qui ont filmé la scène. La question qui se pose alors, est celle de la protection des données. La technologie opaque et très complexe n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre.aa

2 ) Le contrôle technique fête ses 30ans !

Tous les 2 ans, pour les véhicules âgés de plus de 4ans, il est obligatoire de passer son véhicule au contrôle technique. Cette obligation est très importante afin de s’assurer que son véhicule est sain et peut prendre la route sans problème.

Avant le contrôle technique obligatoire, il y avait l’auto-bilan dans les années 1950, qui consistait à effectuer un contrôle dans son village avec une remorque ou un camion sur la base du volontariat.

De 1992 à 2022, trente années séparent ces deux dates avec à la clé beaucoup de changements. « C’est incontestable qu’au début du contrôle technique des voitures on trouvait pas mal de poubelles ambulantes. On expertisait des véhicules sortis en 1970, 1980 et qui avaient pour beaucoup d’entre eux des problèmes de rouille. Ces problèmes étaient majeurs. Maintenant, on ne les voit plus. On le doit en grande partie à l’évolution positive des constructeurs automobiles qui ont avancé dans de nombreux secteurs. Prenez les modifications en termes de sécurité, elles sont énormes. Tous les modèles effectuent des crashs tests qui ont pour vertus de mieux protéger les passagers. Il y a quelques jours, un mécanicien m’a montré une voiture qu’il était allé récupérer après un accident.
Le moteur était arraché sous la violence du choc, l’habitable avait pourtant résisté et le conducteur était sorti indemne de son accident. Revenons trente ans en arrière, cette même personne serait décédée de son accident ».

3 ) La DS e-tense performance, première voiture française de plus de 800 chevaux


Le jeune constructeur DS du groupe Stellantis a dévoilé hier par surprise (lundi 07/02/2022) le concept car e-tense performance. Le constructeur explique que ce concept car a été conçu en tant que “laboratoire d’essai” afin d’accélérer la mise au point des technologies des prochaines créations de DS automobiles.

Coté esthétique, la peinture évolue selon la lumière et l’angle de vue, dû à une teinte “interférentielle à effet scarabée”. Une partie du capot et de la face arrière sont peintes en noir. Un large logo plaqué à l’arrière et c’est un peu près tous.

La partie intéressante de ce concept car est bien évidemment situé sous le capot, la chaîne de traction est désormais constituée de deux moteurs électriques dont la puissance cumulée atteint 600kw (815ch). D’après DS performance, le véhicule est capable de développer 8000nm de couple ! Pour que l’engin reste pilotable, il est bien sûr équipé d’une transmission intégrale.