Garage de la Rochette Accueil,Actualité Hebdo INFO DE LA SEMAINE DU 29 / 11 / 2021

INFO DE LA SEMAINE DU 29 / 11 / 2021

Les véhicules les plus vendus en 2021 :

Sommaire :

-Le marché de l’automobile

-Conseil sur l’achat d’un véhicule !

-Top 10 des véhicules les plus vendus

Le marché de l’automobile

Rien ne va plus pour les constructeurs français. En octobre 2021, les chiffres du marché automobile continuent de s’effondrer, alerte le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) dans un rapport publié lundi 1er novembre. Selon cette étude, le marché français a baissé de 30,7 % sur un an en octobre, un effondrement qui frôle les 40 % si on compare avec les chiffres de 2019 (- 37,3 %).

Depuis le mois de juin 2021, le marché est en baisse constante malgré un début d’année en nette progression par rapport aux premiers mois de 2020, plombés par le Covid. « Les effets du ralentissement des commandes et des retards de livraison liés à la pénurie de semi-conducteurs s’accentuent », a commenté le cabinet AAAdata.

Stellantis, fruit de la fusion de PSA (PeugeotCitroën, DS et Opel) et de FCA ( Fiat, Jeep, Alfa Romeo…), reste à la première place en octobre avec 34,5 % du marché des véhicules particuliers, un périmètre excluant les utilitaires, mais le groupe a perdu près de 4 points de part de marché avec des immatriculations en baisse de 37,6 % en un an.

Le marché de l’occasion est lui aussi en baisse sensible en octobre (- 13,3 %), mais il « continue d’évoluer à des niveaux records depuis le début de l’année, avec une hausse de 9,6 % sur dix mois et plus de 5 millions de transactions », selon AAAdata. Les modèles les plus anciens, de 10 ans et plus, comptent pour 44 % de ce total.

Conseil sur l’achat d’un véhicule !

L’idée d’acquérir un nouveau véhicule a émergé, mais vous ne savez par forcément par où commencer. Voici quelques petit conseil utile :

Premier réflexe, définir un budget : 

  • Prix d’achat
  • Frais d’entretien et de réparation
  • Carburant
  • Assurance automobile (plus chère que sur une voiture d’occasion)

CARBURANT : LEQUEL CHOISIR ?

Une voiture neuve à essence est parfaite pour les déplacements courts, mais réguliers. En revanche, un véhicule diesel coûte plus cher à l’achat, mais il consomme moins de carburant. Ce modèle est à privilégier pour ceux qui parcourent plus de 15 000 km par an. Quant aux conducteurs soucieux de l’environnement, l’idéal est de choisir une voiture hybride ou électrique.

Pour trouver les meilleures offres, il faut penser à :

  • Acheter sa voiture neuve auprès d’un mandataire
  • Faire jouer la concurrence pour ceux qui préfèrent acheter chez un concessionnaire
  • Négocier le prix des équipements optionnels (autoradio haut de gamme, système GPS, barres de toit, etc.)
  • Attendre la bonne période comme août, septembre et ou janvier lorsque les ventes sont en baisse.

Top 10 des véhicules les plus vendus

  1. Peugeot 208 II A partir de 16 550€

2. Clio V A partir de 14 500€

3. Dacia Sandero 3 A partir de 8 890€

4. Peugeot 2008 A partir de 22 100€

5. Citroën C5 A partir de 21 500€

6. Renault Captur 2 A partir de 22 450€

7. Peugeot 3008 A partir de 32 350€

8. Toyota Yaris A partir de 17 750€

9. Renault Twingo 2 A partir de 7 990€

10. Dacia Duster 2 A partir de 14 490€

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

INFO hebdo de la semaine du 24/01/2022INFO hebdo de la semaine du 24/01/2022

La fin du Diesel avec les zfe

Les zones a faible émission font leur début dans les métropoles tel que :

  • la Métropole de Lyon ;
  • Grenoble-Alpes-Métropole ;
  • la Ville de Paris ;
  • la Métropole du Grand Paris ;
  • Métropole d’Aix-Marseille-Provence ;
  • Métropole Nice-Côte d’Azur ;
  • Métropole Toulon-Provence-Méditerranée ;
  • Toulouse métropole ;
  • Montpellier-Méditerranée Métropole ;
  • Eurométropole de Strasbourg ;
  • Métropole Rouen-Normandie.

L’objectif des ses zones est de réduire les émissions émis par les véhicules trop polluant et ainsi la fin des diesel en 2026 pour Lyon par exemple.

La flambée des prix des carburants

Les prix des carburants vont de records en records depuis le début de l’année et, pour la première fois, le gazole a dépassé les 1,60 euros le litre, poussés par un prix du pétrole en hausse. Et la situation ne devrait pas s’améliorer. La flambée des prix des carburants risque de se poursuivre, tant les tensions sur les marchés de l’énergie restent vives.

La reprise économique mondiale fait grimper les prix des carburants. Le litre de gazole a augmenté de 12% depuis le début de l’année et le sans plomb 95 de 16%.

Le prix de ces derniers flirtent avec les records d’octobre 2018, naissance du mouvement des gilets jaunes.

L’augmentation de ce prix s’explique par le fait que le baril de pétrole est assez élevé (88 dollars) mais surtout du fait que les taxes de l’état sur le carburant ont augmentés de 20% ces 10 dernières années, sachant que 2 tiers du prix du carburant est constitué des taxes de l’état. Dernière raison, nous payons le pétrole en dollars, il a lui aussi augmenté de 15 centimes depuis 2014 ce qui a un impact sur le prix final des carburants.

INFO DE LA SEMAINE DU 22 / 11 / 2021INFO DE LA SEMAINE DU 22 / 11 / 2021

LES VEHICULES ELECTRIQUES EN 2021

SOMMAIRE :

  1. Autonomie des voitures électriques
  2. Développement de la gamme électrique chez Stellantis
  3. Les Batteries et les charges
  4. Modèle les plus vendus, Prix, Utilisation

I ) Autonomie des voitures électriques

L’autonomie des voitures électriques : un frein vers le marché de masse ?

En 2019, 63 % des sondés du baromètre Énergie de l’Argus considéraient l’autonomie comme le frein le plus important pour passer à la voiture électrique. Les automobilistes sont en effet réticents à l’idée de devoir recharger leur véhicule à plusieurs reprises pour parcourir de longues distances.

Même si l’accélération du déploiement des stations de recharge peut rassurer certains automobilistes, les attentes restent concentrées sur l’autonomie en elle-même.

Une autonomie moyenne en augmentation :

A en croire le rapport du Global Electric Véhicules Outlook 2021, réalisé par l’Agence Internationale de l’Énergie : On est ainsi passé d’une autonomie moyenne annoncée de 211 kilomètres en 2015 à 338 kilomètres en 2020.

  • 2015 : 211 kilomètres
  • 2016 : 233 kilomètres
  • 2017 : 267 kilomètres
  • 2018 : 304 kilomètres
  • 2019 : 336 kilomètres
  • 2020 : 338 kilomètres

Si les progrès constatés sont encourageants les cinq premières années, on peut s’étonner de la stagnation entre 2019 et 2020. En réalité, cette augmentation plus modeste est causée par l’introduction sur le marché de nombreux modèles plus compacts. Dédiés à une utilisation citadine, ils sont équipés de batteries plus petites et donc moins endurantes, comme la Citroën AMI.

II ) Développement de la gamme électrique chez Stellantis

Acteur majeur du marché automobile, le groupe Stellantis souhaite développer son offre de véhicules électriques.

A partir de 2023, les 14 marques du groupe (dont Citroën, Opel, Peugeot, Dodge ou Jeep) proposeront des voitures élaborées sur des châssis pensés comme des pures plateformes électriques.

Il s’agit d’une réelle évolution à une époque où la plupart des voitures électriques reprennent les châssis des modèles thermiques équivalents.

L’ambition de Stellantis est notamment de répondre à l’angoisse de la panne, qui reste importante pour les conducteurs de véhicules électriques. Les concepteurs ont donc imaginé quatre plateformes dédiées à cette motorisation spécifique :

  • Small : elle sera réservée aux véhicules urbains et polyvalents, à l’image de la Peugeot e-208 ou de la Fiat 500. Cette plateforme promet une autonomie de 500 kilomètres.
  • Medium : cette plateforme équipera les voitures plus longues de type berline. Les batteries associées permettront une autonomie comprise entre 700 et 800 kilomètres.
  • Large : cette plateforme sera dédiée aux véhicules de type SUV, avec une autonomie annoncée de 500 kilomètres.
  • Frame : la quatrième plateforme sera entièrement réservée aux véhicules utilitaires.

III ) Les Batteries et les charges :

Les différents types de charges :

Le spécialiste des infrastructures électriques vienne de lever le voile sur la borne de recharge la plus rapide du monde.

L’une des vraies solutions pour le développement total de la voiture électrique est la puissance de recharge. Le groupe d’ingénierie Suisse ABB l’a bien compris, et dévoile aujourd’hui une nouvelle borne qui s’annonce comme la plus rapide du monde.

Baptisée Terra 360,

Cette nouvelle unité de recharge promet une puissance de 360 kW en courant continu. Ce qui permet de fournir 100 km d’autonomie en 5 minutes, et recharger n’importe quelle voiture électrique en 15 minutes maximum. 

Les charges déjà commercialisé et courant en recharge libre-service sont :

  • La prise type 2
  • La prise CCS

Batterie :

Les batteries des véhicules électriques ont une durée de vie relativement longue en général, annoncé entre 4 et 15 ans selon les constructeurs.

L’achat de ses batteries représente le plus fort taux mais la location de ses dernières est aussi envisageable.

IV ) Modèle, Prix, Utilisation :

Voici les 4 modèles les plus vendus en 2021 :

Tesla modèle 3 / 45 000€ :                         
          Avec une autonomie de 450 km, cette berline Premium est faite pour la route, les trajets de tous les jours et même les départs en week-end, en acceptant toutefois de passer 1h à la borne de recharge rapide
Renault zoé / 32 000€ :        
        Polyvalente, une autonomie annoncée à 400km par son constructeur, la zoé s’adapte parfaitement au petit comme au moyen trajet
Peugeot e-208 / 32 000€          
       Cette citadine est idéale pour les petits-moyens trajets avec son autonomie de 340km. D’avantage confortable que la Renault zoé pour les trajets dépassant les 50km
Fiat 500e / 27 500€          
        A 27 500€ pour une utilisation étant principalement destiné à la ville (300km), non pas à cause du manque d’autonomie mais surtout pour le manque de confort sur route. La Fiat 500e est à cette 4ème position en raison de son excellente image de marque

Info de la semaine du 13 / 12 / 2021Info de la semaine du 13 / 12 / 2021

LES MALUS POUR 2022

Cette semaine, le gouvernement va dévoiler son projet de loi de finance 2022, dans lequel il est beaucoup question de taxes, dont celles concernant les automobilistes.

Dès le 1er Janvier prochain, un nouveau malus va venir s’additionner à celui de la taxe CO2, ce dernier concerne le poids des véhicules. Le cumul des deux ne pourra dépasser 40 000€.

De plus, le bonus des véhicules électriques va baisser de 1000€ à compter du 1er Juillet 2022.

Modalité de la taxe CO2 :

Chaque année, la taxe CO2 sévit en reculant de 5g par km le montant de la taxe à l’achat d’un véhicule neuf.

Pour représenter cela, un exemple :

PEUGEOT LANDTREK DE 150CH, diesel produit 206g/km de CO2, en 2021 la taxe à l’achat de ce dernier était de 18 905€, en 2022 elle sera de 22 781€

autre exemple :

PEUGEOT 5008 DE 180CH, essence produit 158g/km de CO2, en 2021 la taxe à l’achat de ce dernier était de 1276€, en 2022 elle sera de 1901€

autre exemple :

Une 308 SW (break)DE 130CH, essence produit 129g/km de CO2, en 2021 la taxe à l’achat de dernier était de 0€, en 2022 elle sera de 75€

tableau d’evolution de la taxe entre 2021 et 2022:

CO2 (g/km)Montants 2021
en euros
Montants 2022
en euros
12850
12975
130100
131125
132150
13350170
13475190
135100210
jusqu’à 224g, au delà, 40 000€ en 2022 / tableau complet

Modalité de la taxe au poids :

La taxe rentre en vigueur le 1er janvier 2022, les véhicules concernés sont tous ceux au delà du seuil des 1800kg, mis appart les véhicules électrique et hybride.

Chaque kilo supplémentaire sera taxé de 10€, les deux taxes sont cumulables mais ne pourront pas dépasser 40 000€.

En reprenant l’exemple du Pick-up LANDTREK donné plus haut, puisqu’un des rare véhicule appart les utilitaires, dépassant 1800kg dans la gamme de véhicule proposé chez Peugeot, voici à combien la taxe sur le poids d’un véhicule s’additionnerons à celle du CO2 émit :

PEUGEOT LANDTREK 4×2 / 1840kg / c’est à dire 40kg au dessus du seuil donc 400€ de malus supplémentaire soit un total de 23 141€ de taxe à l’achat de ce véhicule à compter du 1 janvier 2022.

Vignette Crit’Air

A l’achat d’un véhicule, neuf ou d’occasion, il semble important de comprendre ce que sont les vignettes Crit’Air ainsi que leur rôle.

Tous les véhicules doivent avoir une vignette Crit’Air : voiture: Véhicule conçu pour le transport de personnes et comportant, outre le siège du conducteur, 8 places assises au maximum. Le certificat d’immatriculation indique le genre VP., utilitaire: Véhicule utilitaire léger de moins de 3,5 tonnes conçu et construit pour le transport de marchandises. Le certificat d’immatriculation du véhicule indique le genre CTTE., moto, scooter, poids-lourd: Véhicule dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 3,5 tonnes. Il peut être utilisé pour le transport de personnes (catégories M2 et M3) ou de marchandises (catégories N2 ou N3)…

La vignette est obligatoire pour circuler :

  • lors d’un pic de pollution en cas de mise en œuvre de la circulation
  • et dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m): Partie du territoire d’une collectivité dont l’accès est limité pour les véhicules les plus polluants. La ZFE-m a remplacé la zone à circulation restreinte (ZCR)..

La vignette Crit’Air indique le niveau de pollution du véhicule.

Il y a 6 vignettes : plus le numéro de la vignette est élevé, plus le véhicule pollue.

La vignette Crit’Air doit être collée de manière visible sur le véhicule.