Catégorie : Accueil

INFO hebdo de la semaine du 15/02/2022INFO hebdo de la semaine du 15/02/2022

Ces véhicules Star inconnu des routes françaises

Honda est numéro 1 en France mais uniquement pour les motos !

Au niveau mondial, les chiffres de Honda en 2021 sont comparables à 2020 avec environ 4,5 millions de voitures immatriculées dans le monde. Le Japonais peut se vanter de placer quatre de ses modèles parmi les dix voitures les plus vendues au monde. Le CR-V par exemple trouve 885 000 clients dans le monde l’an dernier.

La Civic s’écoule à plus de 560 000 ventes. Mais en Europe, c’est la douche froide. Avec une part de marché de 0,6 %, le constructeur recule encore de 15 %. En France, les ventes stagnent à 5300 unités.

Subaru, inexistant en France, star aux USA

L’an dernier la marque japonaise spécialiste des quatre roues motrices et du moteur à plat a immatriculé en France… 67 véhicules. La plupart étant des véhicules immatriculés par les concessionnaires eux-mêmes.

Pourtant au niveau mondial la marque se porte plutôt bien. Rien qu’aux États-Unis, Subaru a écoulé en janvier 2022 près de 45 000 voitures sur le mois. En année pleine, hors Covid-19, la marque écoule souvent plus de 700 000 véhicules rien que sur le marché américain grâce à des modèles adaptés au marché américain.

Le Forester, présent ci-dessous, c’est écoulé à près de 180 000 exemplaires seulement aux Etats-Unis en 2021 contre seulement 30 en France.

Connaissez-vous Changan ?

En Chine justement, le plus gros constructeur local s’appelle Geely et a vendu l’an dernier plus d’un million de voitures sur son marché. C’est 200 000 voitures de plus que Citroën pour le monde.

Le constructeur n’est pas présent en France mais la marque Chinoise MG, importée depuis l’an dernier a déjà écoulé 5 000 véhicules sur notre marché. On pourrait citer également Changan, inconnu en France mais qui vend près d’un million de voitures par an en Chine.

Le véhicule le plus vendu de la marque est le Changan CS 35 plus :

INFO hebdo de la semaine du 07/02/2022INFO hebdo de la semaine du 07/02/2022

1 ) Les voitures autonomes, bientôt la sieste au volant ?

2 ) Le contrôle technique fête ses 30ans !

3 ) La DS e-performance, première voiture française de plus de 800 chevaux

1 ) Les voiture autonome, bientôt la sieste au volant ?

Les voitures les plus récentes, notamment les électriques, sont aujourd’hui intégrés de technologie leur permettant d’être “autonome”, c’est à dire qu’elles sont capables de conduire d’un point A à un point B et ceci sans l’aide du conducteur, qui devra juste poser les mains sur le volant toutes les 40 secondes sinon le véhicule s’arrêtera.

Un des gros problèmes juridiques qui se posera à l’avenir, c’est la question de la charge probatoire, qui va devoir prouver, souligne l’avocat Thomas Malengreau. 

Il y a effectivement une sorte de boîte noire, une série de données qui sont récoltées par le système de conduite automatisée.

Pour la petite personne physique, qui se trouve face à une technologie très opaque, très complexe à appréhender, cela peut être très difficile à prouver une faute, cela peut être très difficile de prouver l’existence d’une faute, ou de prouver que c’est le système qui a été défaillant.

En cas d’accident, il y aura donc analyse de la boîte noire, et des images des caméras qui ont filmé la scène. La question qui se pose alors, est celle de la protection des données. La technologie opaque et très complexe n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre.aa

2 ) Le contrôle technique fête ses 30ans !

Tous les 2 ans, pour les véhicules âgés de plus de 4ans, il est obligatoire de passer son véhicule au contrôle technique. Cette obligation est très importante afin de s’assurer que son véhicule est sain et peut prendre la route sans problème.

Avant le contrôle technique obligatoire, il y avait l’auto-bilan dans les années 1950, qui consistait à effectuer un contrôle dans son village avec une remorque ou un camion sur la base du volontariat.

De 1992 à 2022, trente années séparent ces deux dates avec à la clé beaucoup de changements. « C’est incontestable qu’au début du contrôle technique des voitures on trouvait pas mal de poubelles ambulantes. On expertisait des véhicules sortis en 1970, 1980 et qui avaient pour beaucoup d’entre eux des problèmes de rouille. Ces problèmes étaient majeurs. Maintenant, on ne les voit plus. On le doit en grande partie à l’évolution positive des constructeurs automobiles qui ont avancé dans de nombreux secteurs. Prenez les modifications en termes de sécurité, elles sont énormes. Tous les modèles effectuent des crashs tests qui ont pour vertus de mieux protéger les passagers. Il y a quelques jours, un mécanicien m’a montré une voiture qu’il était allé récupérer après un accident.
Le moteur était arraché sous la violence du choc, l’habitable avait pourtant résisté et le conducteur était sorti indemne de son accident. Revenons trente ans en arrière, cette même personne serait décédée de son accident ».

3 ) La DS e-tense performance, première voiture française de plus de 800 chevaux


Le jeune constructeur DS du groupe Stellantis a dévoilé hier par surprise (lundi 07/02/2022) le concept car e-tense performance. Le constructeur explique que ce concept car a été conçu en tant que “laboratoire d’essai” afin d’accélérer la mise au point des technologies des prochaines créations de DS automobiles.

Coté esthétique, la peinture évolue selon la lumière et l’angle de vue, dû à une teinte “interférentielle à effet scarabée”. Une partie du capot et de la face arrière sont peintes en noir. Un large logo plaqué à l’arrière et c’est un peu près tous.

La partie intéressante de ce concept car est bien évidemment situé sous le capot, la chaîne de traction est désormais constituée de deux moteurs électriques dont la puissance cumulée atteint 600kw (815ch). D’après DS performance, le véhicule est capable de développer 8000nm de couple ! Pour que l’engin reste pilotable, il est bien sûr équipé d’une transmission intégrale.

La Citroën amiLa Citroën ami

Première et seul “voiture” (considéré comme un quadricycle léger au lieu de la loi, ce qui permet aux plus jeunes, dès l’age de 14ans de la conduire) directement livré à domicile après son achat sur internet, l’ami connait un véritable succès depuis sa sortie.

Touchant aussi bien les conducteurs n’ayant pas le permis que les titulaires de ce dernier, le fait qu’elle ne dépasse pas 45 km/h ne pose pas de problème à ses utilisateurs, aux contraires beaucoup trouve ce moyen de conduite doux très agréable pour les petits trajets quotidien. Certains utilisateurs y voit même l’opportunité de faire conduire leur enfant avant la conduite accompagné et le permis.

Avant de parler de la fiche technique et de son esthétisme, l’ami est la voiture du marché la moins cher du marché des électriques. A partir de 6 900€, bénéficiant du bonus d’aide de l’état d’un montant de 900€, le prix total du véhicule revient à 6000€. Payable en une fois ou bien 19.90€ par mois pendant 48mois (soit 4ans) avec un apport de 3500€ environ selon les options choisi. Dernier avantage financier de l’ami, elle ne nécessite quasiment pas d’entretien puisqu’elle n’est pas éligible au contrôle technique.

Esthétique :

  • Difficile de discerner l’avant de l’arrière du véhicule puisque ce sont les même pare-chocs qui sont utilisé, aucune différence entre les deux.
  • Premier épatement : la sensation d’espace. Les deux passagers prennent place très en arrière, loin du pare-brise vertical. Les plus grand gabarits seront étonné d’être aussi à l’aise que dans une citadine aux tailles standard.
  • Pas de rétroviseur intérieur pour l’ami, seulement deux extérieur à régler manuellement à travers la vitre. Heureusement une vision 3/4 arrière est bien dégagé.

Fiche technique

Moteur : avant, électrique synchrone à aimants permanents, 3 heure pour charger la batterie au maximum
Transmission : aux roues arrière, 1 rapport + inverseur marche arrière
Puissance (ch) : 8 (6 kW)
Autonomie (km WLTP) : 75
Poids (kg) : 471
Long x larg x haut. (m) : 2,41 m x 1,39 m x 1,52
Vitesse maxi (km/h) : 45
0 à 100 km/h (s) : –
Pneus de série : 155/65 R14
Pneus de l’essai : Barum Brillantis 2

Options conseillées


Kit mains libres : 99 euros
Pack de garantie et d’entretien : 9,90 euros/mois

INFO hebdo de la semaine du 24/01/2022INFO hebdo de la semaine du 24/01/2022

La fin du Diesel avec les zfe

Les zones a faible émission font leur début dans les métropoles tel que :

  • la Métropole de Lyon ;
  • Grenoble-Alpes-Métropole ;
  • la Ville de Paris ;
  • la Métropole du Grand Paris ;
  • Métropole d’Aix-Marseille-Provence ;
  • Métropole Nice-Côte d’Azur ;
  • Métropole Toulon-Provence-Méditerranée ;
  • Toulouse métropole ;
  • Montpellier-Méditerranée Métropole ;
  • Eurométropole de Strasbourg ;
  • Métropole Rouen-Normandie.

L’objectif des ses zones est de réduire les émissions émis par les véhicules trop polluant et ainsi la fin des diesel en 2026 pour Lyon par exemple.

La flambée des prix des carburants

Les prix des carburants vont de records en records depuis le début de l’année et, pour la première fois, le gazole a dépassé les 1,60 euros le litre, poussés par un prix du pétrole en hausse. Et la situation ne devrait pas s’améliorer. La flambée des prix des carburants risque de se poursuivre, tant les tensions sur les marchés de l’énergie restent vives.

La reprise économique mondiale fait grimper les prix des carburants. Le litre de gazole a augmenté de 12% depuis le début de l’année et le sans plomb 95 de 16%.

Le prix de ces derniers flirtent avec les records d’octobre 2018, naissance du mouvement des gilets jaunes.

L’augmentation de ce prix s’explique par le fait que le baril de pétrole est assez élevé (88 dollars) mais surtout du fait que les taxes de l’état sur le carburant ont augmentés de 20% ces 10 dernières années, sachant que 2 tiers du prix du carburant est constitué des taxes de l’état. Dernière raison, nous payons le pétrole en dollars, il a lui aussi augmenté de 15 centimes depuis 2014 ce qui a un impact sur le prix final des carburants.

INFO de la semaine du 17 / 01 / 2022INFO de la semaine du 17 / 01 / 2022

Leasing automobiles :

Le leasing, une pratique bien connu des professionnels. Mais qui répond aux besoins des particuliers, soit en LLD ( location longue durée ) soit en LOA ( location avec option d’achat )

Les français hésitent de plus en plus à acheter un véhicule neuf, avec les nouvelles restrictions, la complexité des moteurs proposés toujours plus varié et l’incertitude de la revente de ce dernier sur le marché de l’occasion. Le leasing pourrait donc s’imposer comme la solution la plus adapté sur un marché automobile en pleine mutation.

Qu’il s’agisse de LLD ou de LOA, dans les deux cas, un contrat de location de voiture est signé entre loueur spécialisé et un particulier ( ou professionnel ). L’usager de ce véhicule se voit alors payer un loyer de manière mensuel. Ce contrat peut inclure tous les frais ( entretien, assistance et même assurance ). Le leasing permet de maîtriser son budget grâce à un cout mensuel comprenant bien souvent presque toutes les dépense relatifs à son véhicule comme pour la téléphonie et internet.

Quelle différence entre la LLD (location longue durée) et la LOA (location avec option d’achat) :

  • Souscrire à une LLD, signifie qu’on n’est jamais propriétaire du véhicule. A échéance, on peut renouveler son contrat en choisissant une nouvelle voiture. L’entretien et les réparations du véhicule en cas de panne, ainsi que l’assistance de la voiture, sont proposés en option, ou inclus dans le contrat initial.
  • Opter pour une LOA, signifie qu’on peut racheter la voiture à la fin du contrat de location (au bout de 3-4 ans, en général) à un prix estimé à l’avance. On peut aussi proposer un apport financier au départ avant de s’acquitter du restant dû à la fin du contrat de location.

Les avantages du leasing :

– Le leasing offre une pleine maîtrise de son budget, grâce à un loyer fixe à régler chaque mois, et des coûts mensuels inférieurs à ceux engendrés par un achat en crédit classique

– Le leasing est un atout pour celles et ceux qui aime changer de véhicule. Le contrat arrivé à terme, ils peuvent changer pour un véhicule plus moderne

– L’intéressé peut également opter pour une formule tout compris qui intègre dans son loyer : l’assurance, l’entretien et des services de prestations divers

– L’automobiliste n’a pas à se soucier de la vente de son véhicule à l’issue du contrat, à attendre le moment le plus opportun pour vendre son véhicule et en tirer le meilleur prix

– Le leasing est une alternative de plus en plus appréciée des Français, qui offre la possibilité de faire des économies, mais aussi de changer de voiture régulièrement ou d’acheter le véhicule loué après deux ans de location minimum (dans le cas d’une LOA)

Les inconvénients du leasing :

– En cas d’achat du véhicule (LOA), le leasing présente souvent un coût global plus important que le crédit automobile

– Bien qu’il soit possible de louer un véhicule d’occasion, l’offre reste relativement faible

– Le leasing est un dispositif qui n’est pas toujours intéressant, tout dépend de l’usage du véhicule. En effet, le kilométrage est limité contractuellement, cela limite parfois les trajets, notamment pour les professionnels qui utilisent régulièrement le véhicule loué dans le cadre de leur activité

– Lorsque les frais d’entretien sont à la charge du locataire (s’il n’a pas choisi une formule tout compris) : bien que non-propriétaire du véhicule, il doit prendre à sa charge les visites périodiques selon les préconisations du constructeur, de la même façon que si la voiture lui appartenait

– Les frais de remise en état sont également à la charge du souscripteur en cas de restitution du véhicule (s’il y a eu un accident par exemple et que la voiture a été abimée).

– En cas de vol ou de destruction de la voiture, le locataire doit continuer à payer ses loyers à l’organisme bailleur. Une assurance couvre ce type de risque, mais moyennant un paiement supplémentaire.

INFO de la semaine du 11 / 01 / 2022INFO de la semaine du 11 / 01 / 2022

Les nouveautés 2022

2021 aura été une année rempli de nouveaux véhicules. 2022 va donc connaitre une baisse de nouveaux véhicules mais la sélection proposé ci-dessous n’en reste pas moins intéressante !

Vérification quotidienne d’un véhiculeVérification quotidienne d’un véhicule

En cette période de froid hivernale, il nous semble important de vous donner quelques conseils d’entretien à effectuer vous même !

Une inspection visuelle de votre auto

Pneu :

Des pneus sous-gonflés brûlent du carburant supplémentaire et entraînent une usure plus rapide. Des pneus sur-gonflés peuvent endommager la suspension de votre voiture et réduire la traction. L’adhérence en sera affaiblie, la distance de freinage agrandit, la superstructure s’abîmera à chaque tour de roue et à force, un risque d’éclatement est plus grand.

Les pneus d’hiver sont-ils requis par la loi dans votre région ? Si oui, il s’agit du moment idéal pour effectuer leur rotation par votre mécanicien. Pour le savoir consultez : https://garagedelarochette.fr/nouvelle-reglementation/

Feux :

N’attendez pas d’être dans une mauvaise situation pour remplacer votre phare grillé !

  • Des indicateurs de clignotants aux feux de recul, il suffit de 5 minutes chaque mois pour vérifier les phares de votre voiture et vos pneus. C’est facile vous allumez absolument tout, mettez la marche arrière (juste le contact suffit pour mettre de la tension), n’oubliez pas les phares antibrouillards avant et arrière.

Amortisseurs :

La règle de base est d’environ tous les 80 000 kilomètres (cela dépend aussi de votre conduite) – ou si votre voiture est déséquilibrée ou rebondi lorsque vous poussez vers le bas sur le pare-choc ou pendant que vous conduisez.

Les freins :

En ce qui concerne l’entretien, les freins doivent être en haut de votre liste. Les signes clairs que les freins de votre voiture ont besoin de remplacement comprennent :

  • Un crissement, grincement ou sifflement lorsque vous poussez la pédale de frein.
  • Si votre véhicule tire d’un côté lorsqu’il ralenti ou si la pédale de frein semble molle lorsqu’elle n’est pas poussée.
  • Du fluide de freinage qui fuit – un immense drapeau rouge !

Les fluides :

Vérifiez l’huile une fois sur deux quand vous faites le plein d’essence. Parce que l’huile sert à lubrifier, refroidir et nettoyer le moteur, cela vous aidera à prolonger la vie du moteur de votre voiture.

Pendant que vous y êtes, vérifiez et remplissez le liquide de direction assistée s’il est faible. Sinon, vous risquez d’endommager la pompe de direction assistée.

La même chose vaut pour le liquide de refroidissement du moteur – sans radiateur, votre auto n’est bonne à rien. Rincez le système de refroidissement environ tous les 90 000 kilomètres

La courroie :

Ouvrez le capot et jetez-y un coup d’œil, si la courroie est fissurée, qu’il y a de l’usure ou qu’elle est effilochée il faudra la changer.

La batterie :

Une solution facile pour les contacts de la batterie corrodés qui empêche votre voiture de s’allumer est d’utiliser une brosse métallique. Frottez les deux bornes de la batterie et à l’intérieur bornes de raccordement jusqu’à ce que le métal soit propre. Faites-le au besoin, surtout quand il y a excès de dépôts minéraux. 

Si votre batterie a des couvercles de ventilation, retirez-les pour vérifier les fluides électrolytiques. Utilisez de l’eau distillée pour les recharger aux niveaux recommandés par le fabricant si nécessaire. Cela contribuera à prolonger la vie de la batterie de votre voiture.

Les filtres :

Il est important de garder votre moteur propre, à la fois à l’extérieur et à l’intérieur.

  • Repérer les fuites et l’entretien est plus facile sur un bloc-moteur propre.
  • La poussière et la saleté peuvent obstruer les tuyaux, vannes et capteurs dans un moteur et l’empêcher de fonctionner correctement.

Il faut remplacer les filtres selon le manuel du propriétaire, parmi eux :

  • Filtre d’huile
  • Filtre à air du moteur
  • Filtres à combustible
  • Filtre de liquide de transmission.

Dernier conseil, faites entretenir votre véhicule par un professionnel !

INFO de la semaine du 20 / 12 / 2021INFO de la semaine du 20 / 12 / 2021

Les modèles de la gamme Peugeot

Les véhicules proposé par Peugeot son nombreux et de catégorie différente :

citadine : légère et peu puissante elle convient au trajet court et urbain

berline : doté d’un moteur puissant, d’un long gabarit et assez basse, elle est faite pour la route et les kilomètres

SUV : polyvalent haut et spacieux, les SUV ont séduit les automobiliste puisqu’ils représentent 39% des parts du marché Européen en 2020

-gamme sport : Seulement la 508PSE pour le moment, décliné aussi en break, ces véhicules sont créés pour la performance

utilitaire : cette gamme de véhicule est d’avantage utilisé par les professionnels, il sont très spacieux et donc pratique pour charger du matériel volumineux et encombrant, leur gabarit est conséquent.

Citadine

108

 

 

Finition :         

Motorisation :

Like

1.0 vti 69ch

Access

1.0 vti S§S 69ch

Active

1.0 vti etg5 69ch

Allure

1.2 puretech 82ch

Féline

 

208

 

Finition

Motorisation

Like                 

pureTech 75      

Access             

puretech 100

Active             

puretech 130

Allure             

bluehdi 100

Féline             

e-208 (136ch, totalement électrique)

Berline

308 / 308 sw

 

Finition :                         

Motorisation :

Active

110ch essence     

Allure

130ch essence      

GT

130ch diesel

 

180ch hybride                           

 

225ch hybride

 

508 / 508 sw

   

finition :

motorisation :

Active

1.6 puretech 180ch

Allure

1.6 puretech 225ch

GT

1.6 bluehdi 130ch

 

2.0 bluehdi 160ch

 

SUV

2008   

Motorisation :

finition :

1.6 puretech 100ch           

Active

1.6 puretech 130ch           

Allure

1.6 puretech 155ch           

Gt line

bluehdi         100ch           

Gt

bluehdi         130ch

 

e-2008          136ch

 

3008

Motorisation :

Finition :

1.2 L PureTech de 130 ch

Access

1.6 L PureTech de 165 ch

Active

1.6 L PureTech de 180 ch

Allure

1.6 L BlueHDi de 100 ch

Crossway

1.6 L BlueHDi de 115 ch

Gt line

1.6 L BlueHDi de 120 ch

Gt

1.5 L BlueHDi de 130 ch

 

2.0 L BlueHDi de 136 ou 150 ch

 

2.0 L BlueHDi de 180 ch

 

hybride de 225 ch

 

hybride de 300 ch

 

5008

Motorisation

Finition :

1,2 litre 130 ch

Active

1,6 litre 180 ch

Allure

1,5 litre  BlueHDi 130 ch

Crossway

 2,0 litres blue HDi 165 chevaux

Gt line

 

gt

Gamme sport

508 pse / 508 pse sw

Le moteur thermique de la PSE est un 4 cylindres turbo essence à injection directe de 1,6 litre. Il développe 200 chevaux pour 300 Nm de couple dès 3 000 Trs/minute. Pour aller chercher les 360 chevaux et 520 Nm de couple que nous promet cette 508 PSE, les motoristes lui ont greffé deux moteurs électriques. Un sur chaque essieu. À l’avant, vous pouvez compter sur 110 canassons et 320 Nm de couple disponible entre 500 et 2 500 Trs/min. Le moteur électrique arrière dispose quant à lui de 113 équidés pour 166 Nm de couple disponible de 0 à 4 760 Trs/min.

Hypercar 9×8

5 mètres de long, 2 mètres de large, un moteur thermique de 680 chevaux auxquels s’ajoutent les 200kW d’un générateur électrique monté à l’avant: il ne s’agit pas de la dernière Ferrari mais de la Peugeot 9X8 Hypercar, un bolide dessiné spécialement pour remporter les prochaines 24 heures du Mans en 2022.

Véhicule utilitaire

traveller

motorisation : 

Finition :

1.6 bluehdi 95ch

Active

1.6 bluehdi de 115ch

Allure

2.0 blueHDi de 150ch

Business

2.0 blueHDi de 180ch

Business vip

rifter

                                                           

motorisation :

Finition :

1.2 puretech 110 ch

active standard 

1.2 puretech 130ch

 style standard

1.5 bluehdi 100ch

active long 5p

1.5 bluehdi 130ch

active long 7p

 

style long 5p

 

style long 7p

 

allure standard

 

allure long 5p

 

allure long 7p

 

gt standard 

 

gt long 5p

 

gt long 7p

Voilà pour l’article de la semaine, vous avez désormais tous les éléments nécessaires pour savoir quelle motorisation et finition peut être équipé sur le véhicule de votre choix !